Le CMH à Buterere

2018 10 25 06BujumburaS - Une campagne de dépistage du VIH/SIDA a été réalisée mi-octobre à Buterere pour aider les femmes de cette localité qui souvent n´ont pas suffisamment de moyens pour se faire dépister dans les centres de santé de leur localité. Cette campagne de dépistage a été effectuée par le personnel du centre médical Hippocrate de Kajaga dans le cadre de la sensibilisation et la prévention portant sur les thèmes de la santé initiés auprès des femmes des groupes de solidarité de Buterere mis en place par la fondation et formant l´Association des Femmes de Buterere pour le Développement.

« Que l´on soit jeune ou moins jeune, le dépistage est important car il permet de se soigner si l´on est malade. Ou bien si l´on n´est pas malade, le dépistage rappelle l´importance de continuer à faire attention à soi et aux autres », raconte cette mère venue se faire dépister.2018 10 25 03

Une autre mère de famille déclarait pour sa part : « Avant le décès de mon époux, je me faisais dépister régulièrement car comme mon mari aimait boire, je craignais qu´il ne me soit infidèle. Lorsqu´il est mort il y a quelques années de cela, j´ai arrêté de me faire dépister jusqu´à cette date, où je profite de cette campagne du CMH à Buterere pour me faire dépister à nouveau. »

2018 10 25 05La soixantaine de femmes (membres de l´Association des Femmes de Buterere pour le Développement) qui sont venues se faire se dépister sont : des mères d´âges différents, des femmes mariées, des femmes vivant en concubinage ou des veuves. Toutes s´accordaient à dire que cette campagne gratuite de dépistage initiée par le centre médical Hippocrate de Kajaga était nécessaire.

Pour les personnes atteintes du VIH/SIDA, il existe maintenant de bons traitements antirétroviraux si les médicaments sont pris correctement. De plus, une personne malade peut vivre de longues années grâce aux avancées médicales.

Et notons que pour les quelques femmes dépistées séropositives (lors du test effectué à Buterere et lors du test de confirmation réalisé au CMH Kajaga), elles bénéficieront d´un suivi et d´un traitement médical.

                              2018 10 25 012018 10 25 022018 10 25 04